Performances des ports africains : Les acteurs invités à réfléchir sur le management

Lu sur le Soleil, média sénégalais – « Du management, en passant par la recherche de financements, et sans doute le plus important, les infrastructures, les besoins des ports doivent trouver oreille attentive auprès des autorités étatiques en raison de leurs volumes », a déclaré, hier, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Gueye, à l’ouverture, à Dakar, de la 38ème Conseil de l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Il a invité tous les acteurs des ports africains à engager la réflexion autour des questions de management, de recherche de financements, des infrastructures. A son avis, la maîtrise de ces questions déterminera les performances opérationnelles des ports africains.

Face aux défis qui interpellent le développement des ports africains, a noté le ministre, l’intégration, la solidarité, l’échange d’expériences, l’appui des gouvernements membres « seront incontestablement les seuls moyens qui permettront d’atteindre nos objectifs ».

Lire l’article intégral 

 

Les différents styles de managers

Quel est le style qui vous correspond? 

Capture d’écran 2017-02-09 à 17.36.33.png

Etre un manager bienveillant, pourquoi? Comment?

Cette portrait-robot du manager bienveillant a été publié – par Axa France il y a quelques mois. Vous vous reconnaissez?

manager bienveillant.jpg

 

INNOVATION : COMMENT FAIRE ÉMERGER LES BONNES IDÉES DANS L’ENTREPRISE

Lu sur Capital – Pour inventer de nouveaux projets, les entreprises sollicitent de plus en plus leurs salariés. Mais la pêche aux idées ne sera fructueuse que si elle est préparée dans les règles de l’art…

L’an dernier, le Crédit agricole du Finistère a mis en chantier deux start-up destinées à oeuvrer dans le domaine de la santé et de l’accompagnement du vieillissement. Locaux, délais, moyens financiers, équipe propre : les jeunes pousses ont reçu une panoplie complète pour vérifier s’il était possible de transformer l’idée de départ en entreprise viable et autonome. Leur point commun : elles ont toutes deux vu le jour dans l’imagination de collaborateurs de la banque.

Sélectionner et mettre en oeuvre des concepts échafaudés par les salariés est un exercice très en vogue au sein des grands groupes. Les spécialistes appellent cela l’innovation « participative ». Un sport connu auparavant sous le nom de « boîtes à idées ».

Me We Do Be : la formule de 4 mots qui fait réussir les patrons

Lu sur Les EchosLe conférencier américain Randall Bell a identifié, avec son équipe, « quatre pierres angulaires de la réussite », quatre piliers destinés à constituer une base solide pour l’entreprise.

1. Construire le « moi »

« Lorsque vous construisez la pierre angulaire du moi, vous fabriquez de la connaissance et de la sagesse  ; vous vous concentrez sur vos pensées, sentiments et attitudes », explique Randall Bell. A l’échelle de l’entreprise, il s’agit, pour un cadre dirigeant, de s’accorder des temps de pause, de calme et de solitude dans chaque journée de travail pour réfléchir à sa mission. La méditation génère des ondes alpha, propices aux idées créatives, indique le conférencier américain. S’appuyer sur ce concept du moi revient à veiller à ne pas conduire les affaires au jour le jour. « Ecoutez, apprenez, et faites vos choix avec soin », recommande Randall Bell, qui invite tout un chacun à s’accorder du temps de développement intellectuel, spirituel et philosophique. Dans une entreprise adepte de ce principe, les collaborateurs ne cessent d’apprendre, savent pourquoi ils agissent et donnent un sens à leur travail, défend l’auteur.

Lire la suite de l’article sur Les Echos 

MANAGER : 3 ATTITUDES QUI METTENT VOS SALARIÉS MAL À L’AISE

Lu sur Qapa.fr – Une étude a été menée par Kantar TNS auprès d’un échantillon de 1 057 salariés d’entreprises et d’organisations publiques en France. Parmi eux, on compte 754 salariés encadrant et 753 collaborateurs. Après avoir analysé les résultats de cette étude, voici donc pour vous 3 attitudes de management qui démotivent les salariés Français !

1 – UN MANQUE DE PROXIMITÉ AVEC LES SALARIÉS

Plus de la moitié des salariés pensent que leur manager ne leur explique pas suffisamment quel rôle ils jouent dans la réussite de l’entreprise. De plus, 61 % pensent que leur direction ne les réunit pas assez régulièrement pour partager la stratégie de l’entreprise et les plans d’action à venir. On peut donc en déduire que les managers ne communiquent pas assez les informations dont ils disposent. D’autre part, ils créent ainsi des frustrations chez des collaborateurs qui ont le sentiment d’être laissés de côté.

2 – UN MANQUE CRIANT DE COMMUNICATION

L’information représente le pouvoir et c’est également un outil privilégié pour intégrer des salariés dans le projet d’une entreprise. Il est important pour un manager de prendre le temps de partager les stratégies, les visions et les objectifs de l’entreprise. C’est un moyen efficace pour redonner un sens aux tâches quotidiennes de chacun et ainsi booster leur motivation.

Lire l’article intégral

 

Près d’un salarié français sur deux pense qu’il y a un “Steve Jobs” dans son entreprise

Lu sur Maddyness – Saegus et Odoxa dévoilent les résultats de leur étude sur la confiance que les Français portent à leur entreprise pour se transformer, changer et innover.

Les Français font-ils confiance à leur entreprise pour innover ? C’est la question que s’est posée le cabinet de conseil en transformation numérique Saegus qui, accompagné par l’institut Odoxa, a décidé d’interroger un panel de 1 075 salariés sur le sujet. Et les doutes sont rapidement levés : 60% des salariés de l’Hexagone disent avoir entièrement confiance en leur entreprise pour innover. 53% estiment même que leur entreprise s’investit déjà dans l’innovation numérique “que ce soit pour se faire connaître ou pour échanger avec le marché, ses clients et ses collaborateurs“.

Lire l’article intégral

%d blogueurs aiment cette page :