En 2050, le rôle tutélaire du DRH aura disparu…

REVUE DE WEB | #VISION RH Dans sa série d’été, Les Échos, sous la plume de Marie Sophie Ramspacher a invité Emmanuel Lebuchoux, DRH de Ricoh France. Pour lui en 2050, le rôle tutélaire du DRH aura disparu

Article complet publié le 15/07/2015 est ICI  Extraits 

Comment imaginez-vous le métier de DRH en 2050  ? Quel sera selon vous son périmètre  ?

Le digital progresse à une vitesse exponentielle par rapport au social. L’enjeu RH sera sans doute de raccorder ensemble ces éléments et de prendre en compte de nouveaux modes collaboratifs supranationaux et interentreprises. Se projeter dans trente-cinq ans relève de la science-fiction. En 2050  […] Le travail s’effectuera dans le cadre d’une collectivité « virtualisée » organisée au travers de relations et de réalisations collectives. L’ordre hiérarchique et vertical aura été supplanté par une organisation horizontale et collaborative. Le dialogue social relèvera davantage de la démocratie sociale directe que des formes représentatives ou mandatées actuelles. La fonction « tutélaire » de DRH n’existera plus en tant que telle. La problématique RH sera portée par les « représentants de l’entreprise » qui agiront en tant que gardiens et fédérateurs de la collectivité d’intérêts de l’entreprise davantage au sens du capital immatériel (marque & culture d’entreprise, «pacte» social et interculturel, capacité d’accompagnement, stratégie, savoir-faire, réseaux internationaux …) que du capital matériel.

[…]

Le recrutement aux mains de robots capables de repérer les failles d’un parcours ou d’un CV, est-ce crédible ?

Oui, l’approche fondée sur les « HR analytics » va permettre de prendre des décisions d’anticipation et d’accompagnement des comportements individuels et collectifs. Les modes de recrutement ne seront plus centrés sur des profils définis mais sur des compétences disponibles en mode projet. Il y a fort à parier que les robots auront également  envahi les processus de recrutement.

Les fiches de poste auront-elles encore un sens  ?
Non, les fiches de poste n’auront plus aucun sens en 2050. Les relations de travail seront basées sur des formes de service-level agreement (SLA), définissant la qualité de service requise entre les acteurs, et non plus sur des tâches prescrites. Des conventions de services ou de projets remplaceront les contrats de travail actuels.

[…]

La notion de temps de travail peut-elle perdurer face aux nouvelles formes de collaboration (télétravail, portage, intérim, management de transition etc.)  ?

Le collaborateur en disposera en fonction de ses priorités. Il ne sera redevable, vis-à-vis de son employeur, que de ses contributions et réalisations.

Quels sont les métiers que vous pensez voir disparaître dans votre environnement proche?

Les métiers fondés sur l’encodage et les traitements intermédiaires d’information et l’intermédiation ne nécessitant pas de prise de décision complexe ou de créativité seront fortement exposés. L’environnement connecté permettra de collecter des informations utiles, quelle  qu’en soit la source,  de les analyser et de produire de l’aide à la décision, voire des décisions simples. En contrepartie, de nouveaux métiers émergeront en cassant la frontière entre ceux qui sont dans l’entreprise et ceux qui n’y sont pas.

En savoir plus sur Les Echos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s