« Manager : considérer pour engager et performer »

Lecture d’été – #Management #Vision RH : « Le manager de demain devra savoir créer du lien pour engager, motiver et performer ! » 

Et justement la bonne question : quel management pour demain ? Comment faire face à l’évolution des méthodes de travail, aux changements permanents d’organisation et aux impacts grandissants du digital et des nouvelles technologies… 

Extraits de l’article de Florent |  SENIOR HR BUSINESS PARTNER | LE 19/07/2015 dans LES ECHOS

→Extraits :

Le management, ce mot tellement galvaudé qui devient de plus en plus flou, confronté à l’évolution des méthodes de travail, aux changements permanents d’organisation et aux impacts grandissants du digital et des nouvelles technologies… est aujourd’hui sujet à de nombreux débats, comme il l’a toujours été par le passé. Le manager de demain devra savoir créer du lien pour engager, motiver et performer !

Le management ou l’art de faire faire aux autres ce dont ils n’ont pas toujours envie… Longtemps, l’idée du management par la soumission de l’autre a fait la part belle aux formations dispensées dans les entreprises. Ce management directif a laissé des traces profondes et il n’est pas rare de retrouver encore aujourd’hui dans les entreprises ou autres organisations ce type de manager « commandant » rassuré par « moi, je commande, et toi, tu obéis ».

→Mais qu’en est-il aujourd’hui de cette personne à qui chacun doit rendre des comptes ?

Certaines organisations, peu nombreuses, tentent de le faire disparaître au profit d’un management collaboratif, d’autres, au contraire, lui donnent toujours plus de responsabilités : le manager stratège tout en étant opérationnel, le manager coach, le manager RH, le manager leader, le manager reporting, le manager du changement, le manager chef de projet, le manager responsable et courageux, le manager participatif et ferme à la fois, le manager international et digital… Eh oui ! Le manager doit être tout cela à la fois !

[…]

Le besoin de considération est sans doute la valeur commune à toutes les différentes formes de management. C’est sans doute l’un des facteurs ayant contribué le plus à l’apparition du management dit « collaboratif » […] Un mode de management qui permet à chacun de s’exprimer, d’intervenir dans les décisions, de donner son avis et ainsi se faire connaître.

Favorisant la confiance, l’efficacité, l’innovation et la créativité, le management collaboratif peut aussi être facteur de stress pour certains qui auront le sentiment d’avoir des responsabilités plus élevées et d’être jugés par leurs opinions, faire naître un sentiment de compétition individuelle néfaste à l’organisation… Comme tout type de fonctionnement, il y a des avantages et des inconvénients. Il n’y a pas de méthode de management parfaite, c’est la façon d’être du manager qui évolue et qui l’incitera à puiser dans sa capacité à s’adapter à l’environnement dans lequel il évolue, à son équipe et à toute sa ligne hiérarchique. Le manager n’est autre qu’un poulpe.

Créer du lien avec son équipe, instaurer un véritable climat de remerciement et de chaleur est indispensable au manager d’aujourd’hui et de demain. […]

Notre poulpe devra être capable de sortir de cette idéologie qui ne fait plus sens aujourd’hui. La société aujourd’hui évolue avec ce besoin constant et permanent de considération et reconnaissance… Il n’y a qu’à regarder la multitude d’émissions de télé-réalité, le nombre de comptes sur les réseaux sociaux. La sphère privée glisse dans la sphère professionnelle et vice-versa. C’est là tout l’enjeu du manager. Le manager, quel qu’il soit, devra s’intéresser à son équipe au-delà des simples objectifs qu’il lui fixe, et elle sera lui rendre la pareille en terme d’investissement et de performance.

Il apparaît évident que le management directif n’a plus d’avenir, le management collaboratif n’en est pas pour autant le successeur. C’est la façon d’être du manager avec son équipe qui importe de plus en plus. Le manager cloîtré dans son bureau, qui n’échange avec son équipe qu’au travers de réunions formelles que lui-même organise, le manager terreur, qui hausse le ton pour asseoir son rôle de chef ne sont plus. Ces dernières années ont incité le manager à prendre ses distances avec ses collaborateurs pour être un manager efficace, l’entreprise et le manager doivent s’inspirer des changements sociétaux qui apparaissent hors de ses murs.

Le manager de demain devra savoir créer du lien pour engager, motiver et performer !

Article complet ICI 

__________

Face à ces changements dans le monde du travail et des entreprises : et si le management de transition était une des solutions pour réussir pour un nouveau projet à forte valeur ajoutée ?
Le management de transition permet aux entreprises de bénéficier, dans un délai court et pour une durée déterminée, de compétences managériales opérationnelles hautement qualifiées pour faire face à des situations particulières.

→Quel est l’objectif du Management de Transition ?

C’est de permettre à une entreprise :

– de redresser/structurer une de ses filiales ou un service central,
– de mener un projet stratégique : fusion, lancement de produit…,
– de maintenir un service,
– d’assurer une ressource forte lors d’une phase de changement.
– le remplacement temporaire d’un dirigeant,

(source FNMT)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s