La Poste : « faire du numérique un véritable outil de renouvellement de nos business »

#VISION RH – RSI : « L’impact d’une transformation numérique, dans une entreprise, sur son organisation et ses collaborateurs »

Muriel Barnéoud accueillie par Laurent Agrech (Associé Procadres). #Vision RH animé par Michel Picot (à gauche)

Muriel Barnéoud accueillie par Laurent Agrech (Associé Procadres).                Un rendez-vous  animé par Michel Picot (à gauche)

 

Le 22 octobre dernier, Muriel Barnéoud, Pdg de DOCAPOST était l’invitée exceptionnelle des rendez-vous #VISION RH organisé par Procadres International. L’occasion d’analyser la transformation numérique dans les entreprises sous un autre regard : celui des clients et des collaborateurs. 

Muriel Barnéoud

Muriel Barnéoud

« J’aime les atypismes et les gens qui n’entrent pas dans le cadre. C’est sans doute parce que je suis moi-même atypique », déclarait-elle récemment dans les colonnes de l’Usine Nouvelle. Ni ingénieur ni informaticienne, Muriel Barnéoud est entrée à La Poste en 1994. Elle préside aujourd’hui DOCAPOST, dont une des activités est d’accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. DOCAPOST accompagne aussi le groupe La Poste dans sa transformation. Et, dit-elle : « Au départ, nous avons vu le numérique, un peu comme le grand Satan. »

Aujourd’hui  « nous avons largement dépassé l’étape de s’en méfier. Nous sommes passés du risque à l’opportunité, pour faire du numérique un véritable outil de renouvellement de nos business »

Elle est également membre du Conseil d’Administration du Syntec Numérique, et élue au collège éditeurs de logiciels.

→À propos de DOCAPOST

DOCAPOST est une filiale innovante du Groupe La poste.

DOCAPOST allie expertise métier et capacités numériques pour accompagner
les entreprises dans leur transformation et les aider à accélérer leur croissance.

Elle propose des solutions dédiées aux fonctions métiers (RH, DAF, Parcours client) comme à des secteurs (Banque, Administration, Santé)

Quelques réalisations …

  • La carte Imagin’R pour le GIE Comutitre
  • Le dossier pharmacien pour le CNOP avec 39 millions de dossiers créés hébergés
  • La plateforme Infogreffe pour les Greffes des Tribunaux de Commerce
  • Le service Vigisanté de Malakof Mederic (coaching santé pour les entreprises clientes de Malakof Mederic)
  • Le Pass 92 du Conseil Général des Hauts de Seine permettant aux collégiens de s’inscrire à des associations via ticket électronique
  • La gestion (et l’impression) de 10% des bulletins de salaires en France…

DOCAPOST c’est 450M€ de CA et 4500 salariés sur toute la France


 

Entretien avec Muriel Barnéoud. Ppt de Docapost

Qu’est-ce qu’une transformation digitale dans une entreprise ? De l’informatique à tous les étages ? « Non », vous répond d’emblée et sans détour Muriel Barnéoud, Présidente de DOCAPOST. « C’est plutôt le client qui doit être à tous les étages ! Le client au sens de salarié, citoyen ou ayant droit. C’est très important, c’est même majeur » Muriel Barnéoud.
Mais comment réussir une transformation digitale dans un groupe comme La Poste qui compte 260 000 collaborateurs ? Comment éviter les frictions ? « Les frictions, il y en a partout, mais tout le monde doit faire partie du projet. Il faut parler à l’intelligence des gens, dire ce qui va et ce qui ne va pas » souligne Muriel Barnéoud. « Il faut emmener l’humain dans ce « nouveau monde » qui n’est pas un monde totalement dématérialisé et désincarné. Le numérique est une nouvelle énergie qui peut améliorer la vie de tous les collaborateurs. Tout le monde veut en être. »

Revivez ce rendez-vous avec M. Barnéoud en vidéo. Introduction : L Agrech

Extraits de #VISION RH (du 22/10/2015)

Pro6

Qu’est-ce qu’une transformation numérique ?

« C’est changement disruptif qui chatouille l’ADN d’une entreprise, qui modifie le business model et qui peut apparaître profondément injuste. Mais ce passage est obligatoire, il faut régir vite. Pour la Poste c’est une question de survie ».

Pourquoi la Poste accélère-t-elle sa mue technologique ?

« C’est une course contre la monte, nous ne devons laisser aucune place entre les sites e-commerçant et les consommateurs, nous devons rester l’intermédiaire. Nous pensons aussi que la Poste, opérateur neutre et universel, a des avantages différenciants pour accompagner les Français, simplifier et faciliter leur vie numérique » (déclaration de Ph Wahl PDG le 7 octobre). La Poste entend investir 1Mds € sur trois ans dans sa transformation numérique.  Il y a une place pour la Poste aujourd’hui (et encore plus demain avec l’explosion des objets connectés) avec les data qui, associées au numérique et aux humains (92 000 facteurs) proposera  de nombreux services innovants dans les mois et les années à venir.

 Exemples de nouveaux services destinés aux clients :

  • Le coffre fort numérique
  • Paiement sécurisé à reconnaissance vocale de l’utilisateur
  • L’envoi de colis en les déposant dans sa propre boite aux lettres
  • La livraison le soir

Mais au delà des nouveaux services pour les clients, comment est perçu ce changement en interne par les équipes ?

 Les changements touchent l’entreprise, mais pas les collaborateurs. Les facteurs, eux, ne changent pas.   Mais cela n’empêche pas de moderniser leur travail « ils veulent aussi être modernes » . C’est pour cela que tous les facteurs sont équipés désormais d’un Smartphone : 92 000 Smartphones en fonctionnement = la 1ere flotte en Europe. Pour certains facteurs c’est leur tout premier Smartphone.

Mais Facteo a été mal perçu par les facteurs dans certains départements français ?

Pour facteo, vous aurez toujours des points « chauds » mais Il ne faut pas considérer que tout le monde est contre changement, il faut parler d’intelligence de la situation, car il est normal de vouloir conserver certains acquis. En revanche, il faut que les équipes n’imaginent pas qu’il y a « truc » derrière tous ces changements. Il faut être transparent. 

Plus globalement, concernant les importants changements entrepris dans le groupe : le match n’est pas gagné (pas en interne) nous devons trouver notre place, et pour cela il faut s’appuyer sur cette énergie nouvelle que nous devons créer chez les collaborateurs.

Quelles sont les clés pour réussir une transformation numérique ?

 Une organisation comme la nôtre (260 000 salariés) doit avancer et maintenir la satisfaction client. Parallèlement, il y a les marges que l’on nous demande. On court pour le maintien (à minima) des marges et ce paradoxe fait que nous risquons de laisser de la place à un  éventuel nouvel entrant. C’est une « situation intenable ». Il faut donc aller chercher la rupture « dehors »

→Chercher la rupture ailleurs…

Du 6 au 9 janvier, La Poste sera au rendez-vous du CES, le Consumer Electronics Show, pour la deuxième année consécutive. Elle était l’un des rares grands comptes français à tenir un stand lors de l’édition 2015. Elle se sentira un peu moins seule début 2016 car l’entreprise partagera son stand (cinq fois plus grand qu’en 2015) avec près de vingt entreprises françaises, petites et grandes. Un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Extraits de l’article paru dans l’Usine Nouvelle. Article complet ICI

15 START-UP…

La Poste va d’abord offrir le voyage à 15 start-up spécialistes de l’internet des objets qu’elle a repéré ces derniers mois dans cinq régions : Ile de France, Aquitaine, Pays de la Loire, Nord Pas de Calais et Languedoc-Roussilon. « Nous en avons d’abord sélectionné 100, dans les domaines de l’habitat, la e-santé, le bien-être, la silver economy, l’énergie, puis réduit la liste à 33 jeunes pousses que nous avons intégrées à un programme d’accélération de business, avec un accompagnement par des experts. Puis, sur ces 33, 15, en hyper-accélération, vont venir avec nous à Vegas » détaille Muriel Barnéoud, PDG de Docapost et porte-parole de la Branche Numérique de La Poste.

[…]

4 GRANDS COMPTES…

La Poste emmènera aussi quatre grands comptes français : Legrand, Malakoff-Médéric, BNP Paribas Real Estate et les opticiens Atol. Pour démontrer que la « vieille économie, celle des industriels et du service, a une carte à jouer en renouvelant son business model, grâce à la technologie et aux objets connectés« , explique Muriel Barnéoud. Chacun présentera un cas d’usage innovant sur le stand de La Poste.

… ET DES FACTEURS

Derniers invités surprises de la délégation de La Poste aux CES : des facteurs ! « Dans notre future proposition de valeur, il y a aura du service, et de l’humain. Et la meilleure façon de le prouver est d’emmener des facteurs, qui ont émis des idées et des projets dans le programme Facteo de digitalisation du métier. On les a sélectionnés en interne de la même manière qu’on a choisi les start-up en externe« , explique la porte parole de la branche numérique de La Poste.

Article complet ICI

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s