Comment favoriser l’innovation en entreprise?

#MANAGEMENTPour favoriser l’innovation, l’entreprise doit être ouverte aux collaboration externes, stimuler les collaborations en interne et s’inspirer de l’agilité des start-ups. Extraits d’un article paru sur RH Info. 

L’innovation ne se décide pas, et encore moins dans un grand groupe. Mais quel est donc le prix à payer pour surprendre favorablement le marché et émerger avec la solution que les consommateurs/clients vont s’arracher ? Sous la pression du modèle des Start-up, les entreprises doivent se réinventer avec une culture d’entreprise faisant la part belle à de nouveaux modes d’action et de management : vitesse, collaboration, transversalité, co-construction… (…)

Open Innovation

La culture de l’entrepreneuriat passe certainement par une vraie capacité à collaborer. On appelle ça l’innovation ouverte. Quand l’innovation n’est plus l’apanage du héros solitaire mais l’affaire de tous, le résultat d’une collaboration à grande échelle. Premier principe : la collaboration doit être orchestrée selon le bon tempo… Ainsi, peu importe l’idée (brevetée ou protégée), seule compte « la mise en œuvre immédiate de cette idée pour la co-construire avec ses partenaires et la faire évoluer en temps réel selon les usages et les retours de l’utilisateurs final » explique Sebastien Orifici, Directeur Communication de Schneider Electric et Professeur affilié en charge du cours Innovation & Business Development à l’EDHEC Business School. En d’autres termes, une entreprise innovante se distingue par la vitesse d’exécution de ses projets. Son leitmotiv ? Arriver le plus rapidement possible à un prototype et soumettre ce prototype au plus grand nombre pour évaluer sa pertinence et le faire évoluer si besoin. La vitesse d’exécution repose sur l’agilité et la capacité à organiser les échanges à tous les niveaux :

  • En interne, à travers un management transversal.
  • En externe, à travers un écosystème de clients, prestataires et partenaires.

Sur la piste de l’intelligence collective

Dans le même esprit collaboratif, l’intelligence collective émerge comme une démarche susceptible de produire de l’innovation en capitalisant sur les apports de chacun. « L’intelligence collective, comme l’écrit le philosophe Pierre Levy, est la capacité à maximiser la liberté créatrice et l’efficacité collective » souligne Corinne Werner, Responsable Intelligence collective au sein de la Direction des Relations Humaines et de la Transformation à la Française des Jeux. Le Groupe de jeux de loterie et paris sportifs a ainsi construit une démarche itérative et apprenante baptisée le ZINC. Celle-ci consiste en des ateliers rassemblant des collaborateurs autour de problématiques métiers. Ensemble, ils vont trouver des solutions pour répondre à leurs enjeux clients. Le fait de confronter les univers et les sensibilités permet des échanges plus riches et des idées plus originales. « Evidemment, l’objectif est de développer une vision très opérationnelle en ne perdant jamais de vue la nécessaire implémentation du projet et, à terme, la création de valeur. » (…)

Lire l’article intégral sur RH Info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s