L’industrie automobile, moteur du développement africain ?

#MARCHÉS AFRICAINS – Lu sur La Tribune Afrique (extrait) – En 2016, le secteur automobile marocain arrive en tête des secteurs exportateurs devant le phosphate, le textile et l’agriculture. Ce modèle est-il reproductible à d’autres pays africains ?

Le Maroc a pu échapper à la crise financière et au printemps arabe en démontrant la résilience de son modèle basé sur des stratégies sectorielles volontaristes. Reposant sur la nécessité de focaliser les efforts de relance industrielle sur les filières pour lesquelles le pays possède des avantages compétitifs clairs et exploitables, le Modèle Maroc a démontré toute sa pertinence à l’instar de la croissance exponentielle de son industrie automobile : 350 000 véhicules devraient y être produits en 2016, contre à peine 100 000 en 2012. Un tel succès nous invite à nous intéresser aux facteurs qui l’expliquent afin de savoir notamment s’ils sont reproductibles dans d’autres pays africains.

Lire l’article intégral 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s