A QUOI RESSEMBLERA L’USINE DU FUTUR ?

Lu sur Capital Même hyperconnectés, les ateliers de demain ne pourront pas se passer d’employés humains. Leur rôle : piloter et encadrer des robots collaboratifs dans un univers industriel où la réalité virtuelle s’impose.

Ansbach, Allemagne, Confédération européenne, un beau matin de 2030. A l’usine Adidas, Jürgen, chief pilot officer, est aux anges : il vient de recevoir son exosquelette. Une armure d’acier qui soutient ses jambes et son dos et lui permet de travailler aussi confortablement que s’il était assis dans un fauteuil ergonomique. Il en oublie son lumbago !

A côté de lui, sa collègue Heike manipule avec deux doigts un bras robotisé qui soulève sans effort une pièce de 15 kilos. Plus loin, des prestataires s’activent autour de « cobots », des robots humanoïdes autonomes à qui il faut apprendre les bases des process et de la culture maison.

Lire la suite de l’article 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s