Trop de conviction tue la conviction

Lu dans l’Express – Il semble évident de penser que pour faire accepter des changements il convient d’être soi même convaincu par la nécessité de ces changements. Certes, un manager qui n’incarnerait pas ce qu’il dit ne serait pas crédible. Mais un manager convaincu à 100% de la véracité de ses arguments produit le plus souvent des résistances au changement.
Illustrons ces propos par l’une des premières expériences qui firent émerger les théories de l’engagement.

Lire l’article intégral 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s