Sortie du livre « Le nouveau pacte africain »

« L’État a besoin du secteur privé et le secteur privé a besoin de l’État »

pacte africain.jpgAbidjan, le 3 octobre 2017 – À l’occasion des Rencontres Africa 2017 à Abidjan, le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) a présenté le deuxième volume des « Cahiers du Cian » consacré au dialogue entre les secteurs public et privé en Afrique.

En présence d’Étienne Giros, Président Délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), Patrick Sevaistre et Jean-Luc Ricci ont présenté leur dernier livre « Le nouveau pacte africain : les défis du dialogue public – privé » (Éditions Michel Lafon).

Après plus d’une décennie de forte croissance économique, l’Afrique est actuellement confrontée à un ralentissement qui s’explique par la baisse des cours des matières premières, mais pas seulement. Le continent souffre aussi d’un déficit de dialogue entre les États et le secteur privé, pourtant nécessaire afin de transformer les économies pour les rendre plus performantes et plus compétitives. Environnement des affaires, fiscalité et législations, secteur informel, partenariats public/privé pour financer les immenses besoins en infrastructures…, les sujets ne manquent pas et sont autant de défis à relever.

A lire/écouter aussi: Pourquoi investir en Afrique aujourd’hui, avec Etienne Giros

Sans parti pris et avec une solide expérience, les deux auteurs présentent dans ce livre un diagnostic précis du dialogue public privé en Afrique et proposent une série de réformes à engager pour changer la donne et instaurer un véritable climat de confiance. Avec deux objectifs : promouvoir l’État stratège, facilitateur et arbitre, renforcer le rôle des entreprises dans le développement de l’Afrique.

« Après plusieurs années de méfiance, voire même d’hostilité, l’heure est à une prise de conscience : l’État a besoin du secteur privé et le secteur privé a besoin de l’État. La volonté est donc au rendez-vous mais à présent il faut passer aux travaux pratiques avec des réformes précises et de véritables politiques publiques pro-business », explique Patrick Sevaistre, consultant spécialisé dans les politiques publiques et le développement du secteur privé en Afrique, qui insiste sur l’importance des espaces de dialogue et de discussions pour élaborer des compromis.

« L’État a besoin du secteur privé pour augmenter ses recettes, financer les plans de développement et les infrastructures, diversifier l’économie et créer des emplois. Ces deux mondes ont donc l’obligation de travailler ensemble même si parfois les intérêts sont divergents », ajoute Jean-Luc Ricci, Directeur du développement de HEC Paris en Afrique.

« Après la révolution digitale pour le premier tome des Cahiers du CIAN, il nous semblait important de produire une réflexion sur l’état d’avancement du dialogue public – privé en Afrique. Nous sommes une organisation patronale en relation permanente avec les pouvoirs publics français et africains. Nous sommes persuadés que nous devons avancer ensemble sur tous les sujets économiques au bénéfice des populations », déclare Étienne Giros.

« Le nouveau pacte africain : les défis du dialogue public – privé » contient un avant-propos du Vice-président de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, et une préface de Pierre Gattaz, Président du Medef.

Éditeur 
Michel Lafon, 20 €, 192 pages, en librairie à partir du 26 octobre 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s