[JDN] – Imposteur ou sauveur : Faut-il défendre le Chief Happiness Officer ?

Lu dans le Journal du Net

Le nouveau métier de Chief Happiness Officer (responsable du bonheur) a le vent en poupe ces derniers temps. Mais est-il vraiment utile? Dans quelles entreprises peut-il donner le meilleur de lui-même? 

« Bien qu’elle soit encore relative, l’importance de la fonction de Chief Happiness Officer se renforce. Les missions de ce gardien du bonheur dans l’entreprise sont encore, en France, plus ou moins ambitieuses et efficaces. Recruter un CHO est-il toujours une bonne idée ? »

Lire l’article intégral ici 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s