Management de transition

Le management de transition

Largement plébiscité en France depuis une vingtaine d’années, le management de transition a vu le jour dans les pays anglo-saxons.
Ce type de management est à durée limitée, c’est-à-dire, provisoire. Il implique de confier la direction d’un département ou de l’entreprise en entier à un prestataire externe, expert en management de transition, pour une mission bien déterminée.

→Les cadres d’intervention

Si majoritairement, les dirigeants font appel à un manager de transition pour accompagner une phase de changement au sein de l’entreprise et faciliter sa mise en œuvre, il importe de souligner que le domaine d’intervention du manager de transition s’est élargi pour couvrir des situations très variées :

  • Mener à son terme un projet d’importance stratégique (commercial, financier, économique…).
  • Gérer une forte croissance.
  • Rentabiliser l’outil de production de l’entreprise.
  • Accompagner la fermeture de sites industriels.
  • Remplacer, provisoirement, un dirigeant.
  • Remédier à une défaillance managériale au sein de l’entreprise…

En pratique, le manager de transition est habilité à exercer ses fonctions en vertu d’un mandat validé par les dirigeants ou les actionnaires de l’entreprise.

En épargnant à l’entreprise d’investir dans un recrutement potentiellement malencontreux ou de puiser dans ses ressources humaines jusqu’à épuisement, le management de transition est la solution idéale pour régler des situations elles-mêmes transitoires.

A l’heure actuelle, le recours à un manager de transition n’est plus l’apanage des entreprises de secteur privé, quelle que soit leur taille. Il s’étend aux organisations parapubliques, aux collectivités territoriales et aux associations.

Néanmoins, déterminer la mission d’un manager de transition demeure une étape primordiale pour l’entreprise qui fait appel aux services de cet expert confirmé. Cela implique de définir, avec précision, les phases de cette mission.

→Les phases d’une mission

Fixer le choix du manager de transition : c’est la phase la plus délicate puisqu’il s’agit de choisir un manager de transition dont le profil corresponde le mieux au type de situation à gérer, d’une part, et aux attentes et aux objectifs de l’entreprise, d’autre part. Procadres International dispose d’un réseau de plus de 500 cadres aguerris à tous les secteurs et tous les métiers.

Les compétences techniques du manager de transition et son expérience pratique dans un poste de direction similaire à celui qu’il occupera pendant sa mission, sont autant de critères déterminants ainsi que la préparation rigoureuse de la mission dont il se chargera :

Déterminer les objectifs poursuivis et les résultats à réaliser : il est primordial que les objectifs à atteindre et les résultats poursuivis soient fixés avant le début de la mission.

Evaluer l’avancement de la mission : il appartient au cabinet d’accompagner le manager et de veiller à la bonne marche du projet confié. Le manager de transition doit donc, savoir piloter son projet et en mesurer l’avancement, au jour le jour.

Assurer la passation : d’une durée moyenne de 6 à 24 mois, la mission du manager de transition est, par essence, ponctuelle. Aussi se doit-il d’assurer la continuité, dès son arrivée, de façon à ce que son successeur ou le cas échéant, la direction de l’entreprise, puisse prendre le relais, sans difficulté.

→Le manager de transition : un profil pointu

Il s’agit d’un professionnel ayant déjà occupé un poste de dirigeant et qui justifie d’une expertise reconnue dans son domaine. Son expérience et ses talents de manager sont requis pour permettre à l’entreprise de dépasser une situation difficile ou pour piloter un projet substantiel en menant les objectifs de l’entreprise à bien, de la manière la plus efficiente possible.

Occuper un poste de manager de transition nécessite une grande capacité d’écoute et d’intégration. La fonction exige en effet que le manager intervienne dans les processus de prise de décision, en apportant des solutions concrètes dans un laps de temps satisfaisant.

Et contrairement à certaines idées reçues, le management de transition n’est pas une mission d’intérim classique : cette dernière gère la continuité quand le management de transition accompagne le changement.

→Les compétences clés requises pour le manager de transition :

  • Expérience solide : Les expériences professionnelles sont un facteur clé dans le métier du management de transition. En effet, le profil recherché démontre au moins 15 – 25 années d’expérience professionnelle dans des postes à forte responsabilité, et, si possible, à l’international.
  • Mobilité : Les missions peuvent s’effectuer partout en France, ou à l’international. Par conséquent, une mobilité et une disponibilité totale sont indispensables.
  • Adaptabilité & rapidité : les entreprises qui ont recours au management de transition se trouvent dans des situations d’urgence et nécessitent un manager qui est opérationnel à 100% très rapidement. L’objectif même du management de transition repose dans la rapidité de la mise en œuvre de la solution.
  • Leadership : Un manager de transition doit être capable de mobiliser les équipes dans des situations tendues. Par conséquent, une autorité naturelle est demandée.
  • Orientation vers les objectifs et résultats : Le manager de transition est un opérationnel et doit ainsi être capable de rapidement choisir la solution générant le plus de résultats. Il s’oriente clairement dans une logique de contribution et non plus une logique de pouvoir.

→Les avantages du métier pour le manager de transition :

  • Autonomie : Le manager de transition reste avec l’entreprise pour une durée déterminée, et ainsi ne fait pas partie de sa politique interne. Il est libre de toutes considérations stratégiques concernant sa carrière et peut se concentrer complètement sur son métier.
  • Mode projet : Chaque mission représente une nouvelle structure, de nouveaux collaborateurs et surtout une problématique différente. Par conséquent chaque projet apporte de nouveaux défis, ce qui rend le parcours intéressant et diversifié.
  • Intérêt intellectuel : Dans le métier du management de transition, la formation permanente fait essentiellement partie de la profession. Le manager fait continuellement de nouvelles expériences sur le terrain et ainsi développe ses compétences techniques et pratiques.
  • Gestion de temps : Le manager a la liberté de rechercher et de refuser des projets à sa disposition.

→Opérer comme manager de transition avec Procadres International

Faire ce métier avec un cabinet offre une structure de soutien pour le manager et pour les clients.

  • Valeur de la réputation du cabinet : Procadres International construit sa réputation en permanence et développe un standard de qualité. Membre de la FNMT, le cabinet s’engage à mettre en œuvre des processus de professionnalisme, de qualité, d’éthique et de déontologie. Nos managers profitent ainsi de notre réputation et de notre accompagnement.
  • Portefeuille des missions : Grâce à son réseau, procadres est souvent capable de vous proposer des missions que vous n’auriez pas pu obtenir via votre propre réseau. Par conséquent, le cabinet vous aide à élargir votre portefeuille des missions, ainsi que des contacts.
  • Suivi de projet : Le manager de transition et accompagné par un conseiller de l’entreprise, qui lui donne du soutien, si nécessaire, et qui offre une perspective indépendante et objective. De plus, il accompagne le manager dans une relation triangulaire client-manager-cabinet.
  • L’équipe plutôt que l’individu : C’est la possibilité au cabinet d’apporter une équipe pluridisciplinaire face à une situation en entreprise.

→Procadres International : qualité et rigueur récompensées par le label de Bureau Veritas

Procadres International, membre actif de la FNMT ( Fédération Nationale du Management de Transition) a obtenu en 2013 sa certification par le Bureau Veritas. Ce dernier s’est attaché à vérifier qu’à chaque étape, Procadres International met tout en œuvre pour garantir le succès des interventions conduites au sein des entreprises clientes : du processus de sélection des candidats à la gestion des projets et missions menés par le cabinet.

Nous avons souhaité nous placer dans ce processus de certification, pour offrir une garantie tant à nos clients qui nous confient des problématiques compliquées, et qui sont en attente de résultats de qualité que de nos managers avec lesquels nous avons une relation exigeante de confiance réciproque. La labellisation est pour nous un outil d’amélioration continu, qui nous engage à une remise en question permanente et à une démarche constante de qualité.