Archives du mot-clé chief happiness officer

[JDN] – Imposteur ou sauveur : Faut-il défendre le Chief Happiness Officer ?

Lu dans le Journal du Net

Le nouveau métier de Chief Happiness Officer (responsable du bonheur) a le vent en poupe ces derniers temps. Mais est-il vraiment utile? Dans quelles entreprises peut-il donner le meilleur de lui-même? 

« Bien qu’elle soit encore relative, l’importance de la fonction de Chief Happiness Officer se renforce. Les missions de ce gardien du bonheur dans l’entreprise sont encore, en France, plus ou moins ambitieuses et efficaces. Recruter un CHO est-il toujours une bonne idée ? »

Lire l’article intégral ici 

Non, un Chief Happiness Officer ne rattrapera pas votre mauvais management

Lu sur Maddyness

Les thèmes récurrents autour du bonheur et du bien-être en entreprise sonnent comme autant d’injonctions aujourd’hui. On doit être heureux au travail comme en couple. Pour l’incarner, une personne tierce doit y veiller… et l’intitulé du poste “Chief Happiness Officer” fait déjà couler beaucoup d’encre. Mais sa mission participe-t-elle réellement à une meilleure productivité des collaborateurs et de l’entreprise ou à éteindre le feu d’une lacune managériale ? Sylvain Tillon, cofondateur de Tilkee, fait le point. 

Lire la suite de l’article 

La bonne ambiance de travail passe par le management… et le bon !

Séverine Daniel, de la Fabrique Spinoza, a mené une enquête auprès de chefs d’entreprise sur le bonheur au travail. Elle publie les résultats dans RHInfo, voici un extrait de l’article: 

« 80 % des dirigeants estiment qu’une mauvaise ambiance de travail est due au management. 15% qu’elle provient de l’esprit des salariés et 5% de la charge de travail. Des résultats plutôt rassurants non ? Une étude de l’Institut américain Gallup confirme d’ailleurs que la raison N°1 pour laquelle un salarié quitte son entreprise est directement liée à son manager. On quitte avant tout son boss, pas sa boîte.

Si 98% des dirigeants de PME accordent de l’importance au bien-être de leurs salariés, 86% d’entre eux mettent des actions en place pour l’encourager.

Selon eux, le bien-être de leurs salariés passe avant tout par un bon management suivi de près par une bonne ambiance de travail puis une bonne communication interne.

Et quelles sont les clés d’un bon management selon ces dirigeants ?

Les 3 principales sont à leurs yeux :

– « Définir des objectifs clairs » qui arrive clairement en tête, puis

– « Travailler en confiance et en transparence » et

– « Favoriser  un travail collaboratif/ créer des synergies »

Lire l’article intégral