Archives du mot-clé génération Y

[FOCUS RH] – LE MANAGEMENT INTERGÉNÉRATIONNEL RÉVÈLE DES TRÉSORS INEXPLOITÉS. PAR MARC RAYNAUD

Le conflit de générations en entreprise fait couler beaucoup d’encre, mais est-ce si compliqué de concilier les méthodes de travail et les attentes des uns et des autres? 

Article lu sur Focus RH (extrait)

« Malgré un contexte de plus en plus difficile pour les managers, les entreprises trouvent de nouvelles sources de créativité et de performance en développant le management intergénérationnel.

Tendance connue au Canada depuis plusieurs années, plus de 60 % des entreprises françaises déclarent avoir du mal à trouver aujourd’hui des candidats motivés pour devenir manager. Ce qui peut paraître paradoxal dans un contexte de chômage élevé, peut s’expliquer par la démographie et la culture de la génération Y « qui se répand comme une tâche d’huile ». La dernière enquête de l’OMIG fournit des clés pour comprendre ces situations ».

Lire l’article intégral 

L’entreprise face au défi de la légitimité

Lu sur le JDD

Produire pour augmenter ses profits n’est plus une fin en soi. Les entreprises qui entendent durer doivent désormais proposer une « cause » à leurs collaborateurs. « On ne conduit pas une voiture pour la remplir d’essence uniquement, et sans en connaître la destination. Il faut avoir une vision sociale authentique pour donner envie aux gens de se lever le matin », souligne Isaac Getz, conférencier international, auteur et professeur à l’ESCP Europe. Depuis plusieurs années, « l’entreprise fait face au défi de la légitimité », poursuit Marie-Laure Djelic, codoyenne de l’école du management et de l’innovation de Sciences-Po.

Lire la suite de l’article 

Génération baby-boom, X, Y et Z : qui pense quoi du travail ?

Lu sur La Dépêche 

La génération X est-elle la plus motivée et les Millénials les plus feignants ? 56% de la génération Z veulent partir à la retraite avant 60 ans. La génération X est-elle la plus intéressée par l’argent ? 67% de la génération X et 56% de la Y ne voient pas l’avenir en rose…

Qapa.fr, partenaire emploi de tous les français, a interrogé* 12.765 personnes issues de différentes générations afin de connaître leur vision du travail et de leurs attentes concernant la retraite, leurs objectifs professionnels et le temps de travail hebdomadaire. Des résultats qui montrent à quel point chaque génération a une vision différente du travail et de son rapport à l’emploi.

Lire la suite de l’article 

Comment taper dans le millennial ?

Lu sur E-marketing.fr

Les millennials sont des humains comme les autres : ils aiment gagner du temps et recevoir de l’attention. Mais ils attendent des marques davantage d’authenticité et d’expérience, saupoudrée d’une bonne dose de digital.

Une vitrine de magasin transformée en parc aquatique ? L’enseigne de prêt-à-porter et de mode féminine Topshop a installé, de mai à juin 2017, dans son flagship d’Oxford Street à Londres, des toboggans dont la descente s’effectue… en réalité virtuelle – casque Oculus bien fixé sur les yeux -, et en simultané, IRL [in real life,NDLR] sur de vraies bouées. En bonus pour Topshop, le dispositif, nommé Splash!, inclut la diffusion de publicités tout au long du parcours virtuel de la cliente. Une campagne dont le prolongement sur Snapchat vise à attirer les si convoités millennials en boutique.

Lire la suite de l’article 

La génération Y prend le pouvoir : comment gérer ses vieux ?

Lu sur The Conversation – C’est un changement, si ce n’est de paradigme, au moins de perspective, car depuis une dizaine d’année, l’on nous explique comment gérer les jeunes générations, notamment les Y, et qu’aujourd’hui, à travers Emmanuel Macron, Édouard Philippe ou hier Mathias Fekl pour la France, mais aussi demain Leo Varadkar en Irlande, ce sont eux qui ont à manager les autres.

Lire la suite de l’article 

Manager une équipe : le management sportif appliqué à l’entreprise

Lu sur Les Echos Depuis quelques années nous entendons parler de la génération Y. Une génération réputée pour être plus individualiste que les générations précédentes, moins fidèle, et désengagée. Et si au contraire le « problème » ne venait pas d’eux ? Si au lieu de les pointer du doigt, les managers repensaient leur manière d’interagir avec eux et les impliquaient dans leurs tâches ?

Une des clés pour manager cette génération de « millenials » et les faire « cohabiter » avec tous les collaborateurs de l’entreprise réside peut-être dans le fait de prendre chaque individu comme faisant partie d’une équipe sportive. En effet, pourquoi ne pas reprendre les basiques sportifs pour manager les équipes en entreprise en prenant en compte les spécificités de chacun ? Les managers de nos jours doivent devenir des coaches sportifs capables de motiver leurs équipes, de les fidéliser et de créer une réelle émulation autour des objectifs de l’entreprise. À l’occasion du tournoi des six nations 2017, prenons un top 10 des règles de management de rugby à titre d’exemple et appliquons-les à l’entreprise.

Lire la suite de l’article 

MANAGEMENT : IL FAUT DIRE LA VÉRITÉ À LA GÉNÉRATION Y !

Lu sur Focus RH – Article de Frédéric Fougerat, directeur de la communication du groupe Elior.

Pour bien recruter et intégrer la génération dite « Y », l’entreprise doit connaître et comprendre ceux que l’on nomme également les millennials, leurs façons de penser comme leur philosophie de la vie. Comprendre d’où ils viennent et comment ils voient leur vie, voire leur avenir. Il faut aussi être capable de leur dire la vérité sur le monde où ils évoluent et dans lequel, maintenant, ils travaillent.

La génération Y représente déjà 30 % des actifs. Pourquoi fait-elle l’objet de tant d’observations et de commentaires ? Pourquoi son intégration dans l’entreprise devrait-elle être un sujet particulier ? En quoi serait-elle différente, si elle est différente des générations précédentes ?

« Tout ce que vous désirez, vous pouvez l’obtenir »

Dans ces millennials, il y a beaucoup d’enfants qui ont grandi dans un milieu où on a pu leur dire, à longueur de journée, durant leur enfance et leur adolescence, qu’ils étaient spéciaux. On leur a également répété, parfois martelé, qu’ils pourraient obtenir tout ce qu’ils souhaitaient dans la vie, juste par la force de leur volonté. Certains ont même pu progresser dans leurs études, non au mérite, mais parce que leurs professeurs n’ont pas su s’opposer au discours ambiant ou voulu affronter les parents.

Lire l’article intégral