Archives du mot-clé leadership

Leardership : les profils type et les qualités d’un bon chef d’équipe

Lu sur les Echos

Le pouvoir d’entraînement du dirigeant permet d’atteindre les objectifs fixés. Dans son livre « Devenez un leader, les clés de la réussite » (Eyrolles), Pierre Cabane insiste sur l’importance d’adapter son style selon le degré d’autonomie et de maturité des équipes.

Il n’existe pas de modèle idéal de leader. En fonction de ses qualités propres, le leader sera efficace s’il adopte le style de leadership le plus adapté à la situation et s’il sait s’ajuster à ses collaborateurs.

Lire l’article ici 

 

Réveillez le loup qui est en vous!

[INSOLITE] – Lu dans Le Monde 

D’après un proverbe connu, l’homme serait un loup pour l’homme, y compris lorsqu’il porte un costume-cravate. Si cette assertion reste discutable, certains ont décidé de l’ériger en outil de stimulation des équipes, puisant dans cette sauvagerie supposée les ressources nécessaires à la marche en avant de l’entreprise.

Ainsi est née, en Autriche, l’idée d’un ­séminaire intitulé « Parle avec les loups », s’adressant aux cadres que la vie de ­bureau aurait exagérément policés. Après s’être acquittés de 650 euros par tête, les stagiaires, pas vraiment rassurés, sont invités à s’accroupir face à la gueule impressionnante des pensionnaires du centre d’Ernstbrunn, proche de Vienne. Ces loups gris, qui ne ­connaissent pas votre position habituelle dans l’organigramme, vous font alors passer un test d’évaluation selon leurs propres critères, parfois même au moyen de léchouilles intimidantes. Si vous êtes un vrai Machiavel d’open space mais que vous transpirez à la vue d’une ­canine acérée, vous pourriez ­subir une soudaine dégringolade hiérarchique par le simple regard méprisant de cet examinateur velu.

Lire la suite sur Le Monde 

Comment parvenir à consolider son leadership en temps de crise…?

Lu sur le blog de Booster Academy – Toute entreprise peut, au cours de son activité, rencontrer des situations de crise.

Au marasme économique général s’ajoute alors, de manière ponctuelle, un contexte délicat, spécifique, qui appelle une réaction rapide. C’est le moment où les managers doivent redoubler d’effort et renforcer leur position de leader. Pour leur société comme pour leur équipe, ils doivent prendre les décisions qui s’imposent et sortir « par le haut » de cette mauvaise passe. Pour cela, certaines techniques simples et efficaces peuvent les aider à renforcer leur pouvoir décisionnel. Les voici.

Une nouvelle loi, un gros client qui ne renouvelle pas son contrat, une action judiciaire d’un concurrent…en temps de crise, l’inaction conduit rapidement à la mort. Ne pas soigner le mal, c’est choisir de subir et de perdre la main. Face à ces enjeux, adopter une démarche proactive est primordial.

Lire la suite 

Améliorer son leadership

Lu sur Dynamique MagLe terme de leadership regroupe différentes notions, méthodes et attitudes que l’entrepreneur doit adopter pour devenir une personne influente et fédératrice dans son entreprise. Suivez ces conseils pour gagner en leadership. 

Ne pas garder la tête dans le guidon

Vous devez prendre du recul sur votre business et ne pas tomber dans le piège du dirigeant qui avance tête baissée. Discutez avec d’autres entrepreneurs afin de vous inspirer de nouvelles idées. Même si la stratégie de l’entreprise est définie, pensez à prendre en compte l’avis de vos collaborateurs en organisant régulièrement des réunions avec votre équipe pour échanger avec eux et les impliquer : il y a plus d’idées dans dix têtes que dans une, même si la vôtre offre des capacités multiples.

Accepter les critiques

Ne soyez pas susceptible ! Les critiques, si elles peuvent vous atteindre au plus profond de vous-même, vous servent en réalité à progresser. Comme le disait Winston Churchill : « La critique peut être désagréable mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l’attention sur ce qui ne va pas. » Si des collaborateurs vous font des reproches sur votre façon de manager ou de mener votre entreprise, c’est qu’il existe des axes d’amélioration. Pour développer votre business, acceptez les critiques comme des opportunités pour motiver vos équipes.

Suite de l’article

Procadres International sera au salon RH de Genève les 5 & 6 octobre!

rh_pur_webseitearton170-03a20arton28-b8c6e

Assistez à la conférence
« LES BÉNÉFICES du MANAGEMENT DE TRANSITION : études de cas et témoignages suisses »

par Geneviève Bauhofer, Associée, Procadres International et Olivier Taburet, Associé fondateur, Procadres International (Suisse)

QUAND? Le jeudi 6 octobre, de 13h45 à 14h15, au SALON RH GENÈVE 2016 – Forum 1.

Venez vivre le management de transition en direct et en commençant par quatre minutes extraites d’un reportage de la RTS sur une mission effectuée en Suisse romande! Les associés de Procadres International Suisse, Olivier Taburet et Geneviève Bauhofer donneront la parole aux managers et aux entreprises qui témoigneront des avantages du management de transition dans les missions de transformation au sein de l’entreprise. Au-delà de l’agilité qui était le thème pour le salon RH 2015, vous entendrez l’impact immédiat de cette solution et ses retombées positives.

siteon0-e5814⇒ Retrouvez aussi Procadres International, société de management de transition et Helvetic Payroll, son partenaire en solutions de transformation présents au Stand H21 – Halle 2 – Palexpo, les 5 & 6 octobre.  Contact: olivier.taburet@procadres.com

Revivez la conférence au salon RH Suisse 2015 donnée par Olivier Taburet sur le concept du managmeent de transition (5 parties)

Des leçons de management dans… Star Wars!

#MANAGEMENT – WEEK-END – Lu dans L’Express-L’entreprise

Cinq leçons de management de Star Wars

Dans une vidéo publiée sur son site, le magazine Forbes met en évidence les faux-pas commis par les dirigeants de l’Empire galactique dans Star Wars. Avant tout des erreurs de management, selon eux! A prendre au second degré… ou pas!

« Concentrer le pouvoir sur peu de personnes, c’est l’erreur numéro 1 relevée par Forbes qui conseille aussi de mettre en place des plans de succession dignes de ce nom pour « ne pas avoir à aller recruter chez vos adversaires ». Encore faut-il que les salariés trouvent leur place. Or, le pouvoir exercé d’une main de fer par l’Empereur a empêché les sujets de l’Empire galactique de prendre leur part dans l’organisation, relève aussi le site qui relève comme erreur numéro 2 : le règne par la terreur. Oui au manager inspirant, non au manager terrifiant !

Inspirant et tolérant. Il faut savoir accepter les faux-pas de ses troupes. Leurs résultats ou leurs comportements ne sont pas appropriés ? Il faut les recadrer et leur faire des feedback appropriés. Mais non à la tolérance zéro à l’échec (erreur numéro 3). Les sujets de l’Empire étaient plus occupés à ne pas se retrouver étranglés par la Force qu’à construire une meilleure organisation, rappelle Forbes…

Un leader doit aussi savoir faire preuve d’agilité, s’adapter aux circonstances, mettre au point plusieurs stratégies pour atteindre ses objectifs. Ne pas s’entêter même quand les objectifs sont louables, insiste Forbes. Camper sur une idée fixe a été l’erreur numéro 4 de l’Empereur qui n’a poursuivi que deux objectifs : écraser l’Alliance rebelle qui contestait son autorité et faire passer Luke Skywalker du côté obscur de la Force…

Il aurait sans doute pu se relever s’il avait fait preuve d’un peu plus d’auto-critique. Las. Il a fait deux fois la même boulette et créé une seconde Étoile de la Mort. Autrement dit : il n’a rien retenu de ses erreurs. C’est sa cinquième erreur, selon Forbes. Elle a été fatale ». (article intégral ici)