Archives du mot-clé Table ronde

Table ronde | Santé en Afrique : enjeux et investissements avec l’ONG ALIMA

Le mercredi 11 mars, Procadres International organisait un petit-déjeuner autour de la santé en Afrique. Invitée de choix, l’ONG ALIMA qui oeuvre dans 12 pays en Afrique sub-saharienne a apporté son témoignage de terrain. Lutte contre les épidémies, recherche, formation et financements… Augustin Augier (DG et co-fondateur ALIMA) et Hervé Schricke (Président du Club Afrique de France Invest) ont dressé un panorama complet des actions menées en Afrique.

En première ligne de la réponse à l’épidémie d’Ebola qui a sévi en République démocratique du Congo en 2018 et 2019, l’ONG ALIMA a révolutionné la prise en charge du virus notamment grâce à l’innovation de la CUBE (Chambre d’Urgence Biosécurisée pour Épidémie) et la découverte d’un traitement.

Avec pour ambition de transformer la médecine humanitaire, ALIMA s’appuie sur la recherche et l’innovation. En combinant action humanitaire, recherche et partenariats locaux, l’ONG propose le modèle le plus efficient de la médecine humanitaire actuelle. Et les chiffres en attestent. Aujourd’hui, ALIMA représente 2000 salariés pour 1,5 million patients soignés par an et 60 millions d’euros de budget pour 15 projets de recherche.

Forte de son expertise et de son engagement sur le terrain, ALIMA est très structurée professionnellement et offre des garanties aux entreprises qui souhaiteraient investir et avoir un impact social positif. « Si les entreprises internationales veulent démontrer qu’elles ne sont pas seulement tournées vers le profit, il faut qu’elles accompagnent des professionnels comme ALIMA. », souligne Hervé Schricke, Président du Club Afrique de France Invest.

Qualifiée de « licorne » par l’ancien Président de France Invest, l’ONG doit répondre à des besoins de financements toujours plus importants pour l’innovation et la recherche. C’est pourquoi, l’ancien Président de France Invest déclare que son rôle est de « trouver les donateurs prêts à accompagner ALIMA. Le don d’un partenaire privé permet de lever 10 à 20 fois le montant de ce don auprès de bailleurs institutionnels. ».

Engagement sur le terrain, recherche, e-santé, levées de fonds, collaboration avec les États et les bailleurs institutionnels, problématique RH… Augustin Augier a évoqué toutes les victoires et les difficultés rencontrées par ALIMA. « Les États ne nous donnent pas d’argent mais on travaille avec eux. L’intégralité de nos projets de recherche se font en collaboration étroite avec eux. Le support financier et le mécénat de compétence sont d’autres enjeux. » explique-t-il avant de poursuivre : « On a des accords avec des universités en Afrique et aux E-U pour construire les parcours des professionnels sur le terrain. Mais on se heurte encore à des problèmes de financements. ».

De son côté, Xavier Jacomet, associé Procadres International Afrique, est intervenu pour sur le rôle prépondérant du management de transition. Facilitateur, le management de transition pourrait aider à la réalisation des projets menés par des ONG comme ALIMA. L’idée est de faire converger les problématiques des entreprises et des organisations humanitaires pour créer des synergies financières et humaines.

« Nous traitons le champ du possible de ce que nous pouvons mettre en oeuvre pour une organisation, à l’heure où elle rencontre l’impossible : les problématiques des personnes au coeur des enjeux de santé.« , Xavier Jacomet.

En définitive rencontre passionnante, enrichissante et inspirante au coeur des enjeux de santé en Afrique. « Le monde est en train d’évoluer. On ne peut pas vivre uniquement dans un monde capitalistique et productif. Les jeunes veulent des engagements qui dépassent le cadre de l’entreprise. », conclue Hervé Schricke.

Pour en savoir plus sur ALIMA ou pour faire un don.

Table ronde | Prévention des risques psychosociaux en entreprise

Le mardi 3 décembre, PROCADRES International organisait un petit-déjeuner autour de la prévention des risques psychosociaux en entreprise. Autour du journaliste Michel Picot, intervenaient Laurent Agrech, Président de Procadres, Eric Goata, Directeur du cabinet Eleas, expert en prévention et gestion des risques psychosociaux, Natalia Glisenti, consultante Eléas et Francis Folliot, manager de transition en mission pour Procadres. 

Laurent Agrech – Président Procadres |Une formation sur mesure pour les managers de transition

Notre entreprise est très attachée à un management responsable de la transformation et du retournement. Dans ce but, nous accompagnons et formons nos managers de transition à la prévention des risques psycho-sociaux avec le cabinet Eléas. Un partenariat inédit sur notre marché !

Francis Folliot – Manager de transition | Vos missions de transformation génèrent-elles plus de risques psychosociaux ?

Lors de nos missions de transformation, nous sommes confrontés à des situations délicates. Et cette formation nous permet de mieux armer les dirigeants et leurs équipes face aux effets des changements et aux incertitudes qui en découlent et de mieux soutenir la ligne managériale dans sa posture, atténuer les résistances et ancrer profondément les transformations pour assurer durablement la performance sociale et économique de l’entreprise.

Eric Goata – Directeur Général Eléas | Quels moyens d’action mettez-vous à disposition des managers ?

Notre formation permet de détecter et diagnostiquer les situations à risque psychosocial afin d’agir au plus vite. Elle met également l’accent sur les facteurs à l’origine des risques afin de donner aux managers de transition des moyens d’action préventifs (organisationnels, relationnels, managériaux…) et rappeler les enjeux de la prévention en contexte de réorganisation. 

En savoir plus

Quelques éléments interpellants lors d’une transformation, notamment numérique, dans l’entreprise, extrait d’une étude de novembre 2019 menée par l’ANDRH

Organisation du travail : 

  • 85% des DRH pensent que les outils numériques ont un effet positif sur l’organisation du travail. Seuls 55% des salariés sont de cet avis… 
  • 69% des DRH ont mis en place des formations aux nouveaux usages du numérique mais seulement 11% ont proposé des actions d’adaptation des capacités cognitives. 

L’étude tend à prouver que les dirigeants d’entreprise accompagnent peu les transformations : les actions menées restent classiques et semblent mal adaptées aux spécificités de la transformation numérique

On reproduit des schémas d’action correspondants à d’anciennes méthodes… et on ne prend pas en compte : 

La nécessité de préserver les ressources mentales

La maitrise de la charge mentale

La maitrise du stress qui impacte la prise de décision

Natalia Glisenti – consultante | Et concrètement , la formation , c’est quoi ?

Elle se  décline en apports théoriques et psychologiques et en analyse de pratiques/étude de cas, avec des mises en situation. Au-delà de la formation, nous proposons aussi une réelle boite à outils : hot line pour les managers, mais aussi pour des salariés, présence d’un consultant Eléas en entreprise en cas de besoin.