Archives du mot-clé transformation digitale

Importance majeure de la transformation digitale pour les multinationales

Lu sur Finyear.comBT publie aujourd’hui les conclusions d’une nouvelle étude mondiale qui souligne l’importance majeure de la transformation digitale pour les multinationales. Cette étude est basée sur une enquête réalisée par The Economist Intelligence Unit (EIU) auprès de 400 CEO répartis dans 13 pays, dont la France*. Il en ressort que, pour près de 40% des CEO, la transformation digitale figure en tête de leurs priorités, et que près d’un quart des CEO interrogés dirigent eux-mêmes les programmes de transformation de leur entreprise.

Lire l’article intégral ici 

« La transformation digitale n’est pas une question d’outil mais d’état d’esprit », Opinionway/Les Big Boss

Lu dans L’Usine Digitale – Dans le cadre des Big Boss Summer Edition, qui a réuni les grands acteurs du digital du 9 au 11 juin 2017 à Marrakech, Opinionway a présenté le Baromètre de la transformation numérique des PME et des ETI. Alors où en sont ces petites et moyennes entreprises et, surtout, quels bénéfices en tirent-elles ? Résultats.

« La transformation digitales est  sujet prioritaire et largement diffusé, mais il reste beaucoup de chemin à parcourir« , analyse Philippe le Magueresse, directeur général adjoint d’Opinionway qui a présenté les résultats du Baromètre* de la transformation numérique des PME et des ETI, réalisé pour les Big Boss et Monetize Angels. En effet, l’étude révèle que seules 3% des PME/ETI considèrent que leur transformation digitale est très aboutie. Un chiffre faible, mais les choses bougent. Au total, 19% indiquent ainsi que cette transformation est bien avancée, et 78% qu’elle est engagée.

Lire l’article intégral 

Ludovic Ronchaud, manager de transition: « Il faut une grande capacité de souplesse et d’écoute »

A l’occasion du 1er rendez-vous du Cercle des Managers de Procadres International le 15 mars dernier, Ludovic Ronchaud nous explique ses missions de management de transition.  

Ludovic Ronchaud est manager de transition spécialisé en marketing, communication et transformation digitale pour des marques qui ont des besoins de notoriété, de réflexion sur leur disruption.

Ludovic Ronchaud: « En général je débute par un audit, pour planter le décor. Il donne lieu à des recommandations, que je valide avec l’entreprise, et qu’on met ensuite en application.

Les difficultés techniques seront résolues par une réponse humaine car on s’appuie sur les équipes en interne. Il faut une grande capacité de souplesse et d’écoute ».

Et à la fin d’une mission, on se retrouve un peu comme un enfant à qui on a enlevé un jouet ». Il y a une forme d’attachement à l’entreprise, le manque se fait ressentir.

RECRUTER UN PROFIL IT : QUE FAUT-IL SAVOIR ?

Lu sur FocusRH – Les développeurs font partie des profils très recherchés actuellement. PiIiers de la transformation digitale des entreprises, ils ont généralement le choix entre plusieurs propositions de poste. Comment les recruteurs peuvent-ils répondre à leurs attentes afin de les attirer ?

Lire l’article

Transformation digitale : il est maintenant temps de s’attaquer à la digitalisation interne !

Lu sur Le Siècle Digital – Comment les entreprises mènent-elles leur transformation digitale ? Quels sont les projets inscrits dans la feuille de route des Chiefs digital officers (CDO) des entreprises françaises ?

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles le deuxième baromètre des CDO réalisé par Digital Jobs, Novamétrie, Criteo, SalesForce et VISEO, entendait répondre. Il révèle notamment qu’après avoir travaillé la digitalisation des contacts clients, le CDO doit maintenant et de plus en plus s’atteler à la digitalisation de l’entreprise, de ses collaborateurs et de ses processus : 21 % des CDO indiquent même que cet objectif est cette année leur priorité. Le baromètre identifie un CDO idéal de plus en plus opérationnel et recruté avec une connaissance des processus de l’entreprise.

Lire la suite de l’article 

La transformation numérique, une nécessité

Sur le site de BPI France – Alors que la révolution numérique est en marche, la nécessité pour les entreprises de l’embrasser est de plus en plus évidente. Plus qu’une mode, cette mutation doit désormais être une composante essentielle de toute stratégie d’affaires. La survie des entreprises en dépend, puisque le numérique améliore l’expérience client et optimise la productivité.

Elle est sur toutes les lèvres ! Pour certains, la transformation numérique des organisations évoque tout bonnement des appareils mobiles dernier cri ou des data scientists. En fait, elle est loin de se réduire à l’adoption de nouvelles technologies : celles-ci n’en sont que l’outil. Alors que la révolution numérique bouleverse fondamentalement les règles de la société et de l’économie – à tel point que de plus en plus de secteurs s’en trouvent « ubérisés », cette transformation peut se définir comme « un processus continu par lequel les entreprises s’adaptent aux changements disruptifs, ou en sont le moteur, auprès de leurs clients et sur leurs marchés, en utilisant les compétences digitales pour créer de nouveaux modèles économiques, produits et services », d’après le cabinet IDC.

Nouvelle culture

Bien plus qu’une tendance, la transformation digitale doit donc désormais s’inscrire au centrede la stratégie des entreprises.

Les experts sont unanimes : elle concerne tous les secteurs d’activités et les structures de toutes tailles. Question d’opportunités, de compétitivité, et donc de survie. Et pour cause : selon une étude du cabinet Roland Berger (L’aventure numérique, une chance pour la France, 2014), les entreprises les plus matures en matière de transformation numérique affichent une croissance six fois plus élevée que celles qui sont le plus en retard…

La transformation numérique d’une entreprise est avant tout synonyme d’une nouvelle culture et d’une nouvelle façon de travailler, remettant en cause le modèle économique classique, ses chaînes de valeur, ses process, ses métiers, ses modes de collaboration, son mode de gestion humaine. Autant dire que cette révolution signe la fin de la culture du silo, pour faire place à l’open innovation, l’intelligence collaborative et l’agilité. Et c’est désormais le client, ses valeurs et ses attentes – de plus en plus fortes, qui arrivent en première position… sous peine de le voir partir ailleurs.

Lire la suite 

Les 7 recommandations du CNNum pour que le numérique profite aux PME françaises

cnnum.jpgSelon Frenchweb, citant  » une étude Deloitte publiée en janvier 2017, deux PME françaises sur trois possèdent un site Internet et une TPE/PME sur huit vend sur Internet. Or, plus de la moitié d’entre elles, 53%, estime qu’elles n’ont pas les ressources nécessaires pour l’intégration d’outils digitaux. Ce qui selon elles, est un véritable frein ».

Voici les 7 recommandations établies par le CNNum:

  • Fédérer les acteurs autour d’une marque forte: création du label «#croissance connectée» pour les PME.
  • Créer un réseau d’accompagnement, les connecteurs du numérique: ces «connecteurs» vont conseiller et accompagner les PME.
  • Mettre en place une plateforme de ressources personnalisées: les PME pourront recevoir des conseils personnalisés.
  • Mettre en place un dispositif spécifique d’accompagnement pour l’e-internationalisation: un accompagnement pour l’étranger sera créé.
  • Développer une aide financière régionale à destination des petites entreprises: une enveloppe de 2,5 millions d’euros permettra aux PME de recevoir une aide financière pour, notamment, investir dans du matériel.
  • Former les dirigeants et les collaborateurs chargés de porter la stratégie numérique de leur PME: le développement de formations spécialement dédiées aux dirigeants de PME.
  • Expérimenter un statut de «PME digitale» pour soutenir l’évolution des compétences.